Charlie est tombé et tout est remonté.

Je suis passée par l’Arabie Saoudite pour aller en Inde et j’ai vu des femmes dans le pire de leur état. Ce n’est pas de la ségrégation ou de la discrimination, c’était quelque chose d’autre, quelque chose qui me donnait la nausée. J’ai fini par vomir.

Je ne suis pas noire, je ne suis pas une esclave noire, mais j’ai eu cette sensation d’être un homme noir libre regardant des esclaves travailler dans le champs de leur maître, privés de leur humanité. Cela finit par vous prendre au cœur et vous avez le choix entre crier fort ou vite fuir loin et oublier.

Il faut savoir dire oui aux Lumières et non à l’obscurantisme.

Je suis loin de ma douce France et je pleure.

Nous nous en sortirons plus forts, parce que les artistes, les écrivains, les scientifiques, les penseurs ont leur conscience, les autres n’ont pour eux que Dieu et/ou l’argent.

#JeSuisCharlie

Article publié sur Facebook le 08/01/2015.